BFMTV

Battu, un député UDI estime que sa successeur "n'aura pas le temps de faire sa lessive"

-

- - François Rochebloine, à l'Assemblée nationale en novembre 2016 - JACQUES DEMARTHON / AFP

Battu par Valéria Faure-Muntian au second tour de l'élection législatives dans la Loire, François Rochebloine député UDI sortant, a estimé que celle-ci n'aurait "pas le temps de faire sa lessive et d'emmener ses enfants à l'école", tout en assurant sa fonction de députée.

Si après la défaite, certains s'attaquent aux électeurs de leur circonscription affirmant qu'ils sont "à vomir", d'autres préfèrent cibler ceux qui les ont battus. Député UDI de la troisième circonscription de la Loire depuis 29 ans, François Rochebloine a visiblement la défaite amère. Et il semble apprécier encore moins d'avoir été battu par une femme, en l'occurrence Valéria Faure-Muntian, qui l'a devancé au second tour des législatives avec 52,64% des voix.

Invité de France Bleu Saint-Etienne-Loire au soir de sa défaite, il a tout d'abord affirmé que le problème était "sa compétence", affirmant qu'ayant eu l'occasion de débattre avec elle a quatre reprises, "ce n'était pas la compétence qui a gagné", tout en reconnaissant que son adversaire avait "l'air très agréable". Mais il a surtout semblé soucieux de l'agenda à venir de la nouvelle députée LREM.

"Faire sa lessive" et "emmener ses enfants à l'école"

"J’étais disponible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 et 365 jours par an au détriment de ma vie familiale. Je ne pense pas qu’elle aura le temps de faire sa lessive et d’emmener ses enfants à l’école, comme elle m’a dit qu’elle était une personne normale. Moi aussi je l’étais et j’avais une chance d’avoir une épouse qui m’a bien accompagné", a t-il affirmé. 

LREM, le parti d'Emmanuel Macron, a remporté dimanche soir 350 sièges à l'issue des élections législatives. Les femmes n'ont jamais été aussi nombreuse à l'Assemblée nationale sous la Vème République, occupant 224 sièges, soit 40% des places de l'hémicycle.

G.D.