BFMTV

Législatives: Henri Guaino juge les électeurs de sa circonscription "à vomir" 

Henri Guaino, député sortant et candidat dissident à droite à Paris, a annoncé dimanche soir son retrait de la vie politique, après sa défaite dès le premier tour. Très en colère, l'ancien conseiller de Nicolas Sarkozy a jugé les électeurs de sa circonscription "à vomir".

Après avoir annoncé son retrait de la vie politique à la suite de sa défaite au premier tour de l'élection législative avec seulement 4.5% des voix à Paris, Henri Guaino a dit clairement ce qu'il pensait ce dimanche soir à l'antenne de BFMTV. Et, dans sa circonscription parisienne, il estime avoir du "mépris" pour cet électorat.

"Des bobos égoïstes"

Le candidat, qui n'avait pas l'investiture Les Républicains pour cette élection, s'est dit "enfin libre!" et a estimé que les électeurs de sa circonscription étaient "à vomir", allant jusqu'à les qualifier de "bobos égoïstes qui sont dans l'entre-soi et l'hypocrisie de droite". Henri Guaino a donc employé des mots durs pour désigner les électeurs de son ancien parti mais aussi pour certains de ses membres:

"Vous savez, cette droite qui va à la messe et vote pour un type qui pendant trente ans, s'est arrangé pour tricher par tous les moyens. [...] Un peu pétainistes, vous savez tous ces gens-là". Amer, le candidat a regretté les candidats actuels: "maintenant on se retrouve avec les gens que vous voyez, qui franchement ne méritent pas le respect."

En réponse, le chef cuisinier de l'Elysée et électeur dans la deuxième circonscription de Paris, a affiché son indignation d'avoir été insulté par la tirade du candidat Henri Guaino: 
J.B