BFMTV

Barbara Pompili veut interdire la technique de chasse à la glu

Un oiseau chassé à la glu

Un oiseau chassé à la glu - Ligue de protection des oiseaux

Cette technique de chasse consiste à enduire des branches d'arbre de glu afin d'y attirer des oiseaux et de les piéger.

La nouvelle ministre de la Transition écologique veut en finir avec la pratique de la chasse à la glu, rapporte franceinfo, citant le président de la Fédération des chasseurs Willy Schraen.

Barbara Pompili a fait part de cette volonté au patron des chasseurs mi-juillet, au cours d'une réunion, indique la station de radio. Il s'agirait de fixer à zéro les quotas de chasse à la glu pour la prochaine saison de chasse, qui pour cette technique commence au mois d'octobre.

En prenant cette décision, explique franceinfo, Barbara Pompili permettrait à la France de se mettre en conformité avec la directive européenne sur les oiseaux. La Commission européenne avait déjà mis en demeure Paris en juillet 2019 à ce sujet.

"La France autorise des pratiques de chasse non-sélectives, comme la chasse à la glu et au filet, qui ne sont pas conformes aux exigences" de la directive portant sur la conservation des oiseaux sauvages et de leurs habitats, avait indiqué la Commission européenne à l'époque.

Piéger les oiseaux avec la colle

La chasse à la glu est une technique de chasse traditionnelle autorisée dans cinq départements français: le Var, le Vaucluse, les Alpes-de-Haute-Provence, les Alpes-Maritimes et les Bouches-du-Rhône.

Cette pratique consiste à enduire de glu des branches d'arbres et d'y attirer des oiseaux, qui se retrouvent piégés. Elle est dans le viseur des défenseurs de la biodiversité depuis longtemps, et notamment dans celui de la Ligue de protection des oiseaux qui souhaite son interdiction.

Auprès de franceinfo, Willy Schraen s'est dit en "complet désaccord" avec la décision de la ministre, et affirme que les chasseurs souhaitent initier une procédure juridique pour aller à son encontre.

Clarisse Martin Journaliste BFMTV