BFMTV

Ayrault va engager la responsabilité de son gouvernement

-

- - -

A la suite de sa déclaration de politique générale, le 3 juillet prochain devant les députés, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault engagera la responsabilité de son gouvernement, pour en tirer une légitimité plus forte.

Jean-Marc Ayrault prononcera le 3 juillet devant les députés son discours de politique générale, sur lequel il choisira d'engager la responsabilité de son gouvernement, a annoncé mercredi Alain Vidalies, le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement. Ce choix du Premier ministre présente peu de risques, compte tenu de la nette majorité de gauche de la nouvelle Assemblée, et permettra à Jean-Marc Ayrault d'obtenir un vote de confiance. Le chef du gouvernement se rendra le lendemain devant le Sénat, où il prononcera un discours davantage axé sur les collectivités territoriales.

Le groupe du Front de Gauche pourrait hausser le ton

Le groupe socialiste, républicain et citoyen (SRC) dispose à lui seul de la majorité absolue et obtiendra également le soutien des radicaux de gauche et des écologistes pour ce vote de confiance qui n'est pas une obligation pour le gouvernement. Seul le groupe de la Gauche démocrate et républicaine (GDR), qui rassemble les élus du Front de gauche et des divers gauche d'outre-mer, pourrait ne pas voter favorablement afin de manifester son mécontentement face aux mesures envisagées en matière économique et sociale. Alain Vidalies a également annoncé que la session extraordinaire du Parlement se terminerait le 31 juillet. Le projet de loi de finances rectificative pour 2012, texte le plus important au programme, sera débattu du 16 au 18 juillet en séance publique par les députés. Le Sénat l'examinera à son du 24 au 26 juillet. L'autre texte important de cette session sera le projet de loi relatif au harcèlement sexuel, qui sera d'abord examiné les 11 et 12 au Sénat.

La Rédaction, avec Reuters