BFMTV

"Arrêtons avec l'égoïsme": Bruno Le Maire lance un appel après avoir été malade du Covid-19

Bruno Le Maire, le 28 septembre 2020, à l'occasion de la présentation du budget 2021

Bruno Le Maire, le 28 septembre 2020, à l'occasion de la présentation du budget 2021 - Bertrand GUAY

Le ministre de l'Economie, de retour aux affaires après avoir été contaminé par le coronavirus et confiné, s'est exprimé sur la maladie ce mardi matin sur les ondes de France Inter et a appelé les Français au "sens des responsabilités".

Un "témoignage personnel" et un appel aux Français. Invité ce mardi matin sur France Inter, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire est revenu sur sa contamination au coronavirus, qu'il avait annoncée le 18 septembre dernier, et a partagé son expérience.

"Ce n'est pas une maladie anodine"

"J'ai été confiné depuis huit jours, j'ai été confronté à cette maladie, ce n'est qu'un témoignage personnel, qui ne vaut ni plus ni moins que celui d'un autre", a commencé Bruno Le Maire, avant d'expliquer que lui "qui court d'habitude 25 à 30 km par semaine" ne peut aujourd'hui plus le faire.

"Ce n'est pas une maladie anodine, elle s'en prend à vos poumons, elle vous donne un sentiment d'oppression qui est très pénible, parfois même angoissant", a encore témoigné le locataire de Bercy.

Bruno Le Maire a ensuite doublé son témoignage d'un appel à la vigilance. "Moi j'ai 50 ans, je suis en forme physique, je fais du sport, et pourtant ça a été violent. [...] Arrêtons avec l’égoïsme. Ayons juste un peu de cœur et de sens des responsabilités. Cette maladie n'est pas une maladie comme les autres, il faut la prendre au sérieux si on aime les gens autour de soi et si on respecte les personnels soignants", a-t-il martelé.

Lundi déjà, Bruno Le Maire s'était exprimé sur la maladie à l'Assemblée nationale, lors d'une audition en commission après la présentation du budget pour 2021 en conseil des ministres.

"Je suis très heureux de vous retrouver dans cette commission des finances, sain et sauf, après une semaine de confinement qui me permet de témoigner que ce virus est tout sauf anodin", avait-il dit. Avant d'ajouter: "Je ne saurais trop vous recommander de respecter les consignes sanitaires et les mesures de distanciation qui ont été prises par le gouvernement".

Adrienne Sigel Cheffe d’édition BFMTV