BFMTV

Anne Sinclair attaque durement Sarkozy sur le débat sur l'islam

L'épouse de Dominique Strauss-Kahn, Anne Sinclair, accuse Nicolas Sarkozy de "jouer avec le feu" en ouvrant un débat sur l'islam en France. /Photo prise le 16 mars 2011/REUTERS/Charles Platiau

L'épouse de Dominique Strauss-Kahn, Anne Sinclair, accuse Nicolas Sarkozy de "jouer avec le feu" en ouvrant un débat sur l'islam en France. /Photo prise le 16 mars 2011/REUTERS/Charles Platiau - -

PARIS (Reuters) - L'épouse de Dominique Strauss-Kahn, Anne Sinclair, accuse Nicolas Sarkozy de "jouer avec le feu" en ouvrant un débat sur...

PARIS (Reuters) - L'épouse de Dominique Strauss-Kahn, Anne Sinclair, accuse Nicolas Sarkozy de "jouer avec le feu" en ouvrant un débat sur l'islam en France.

La journaliste a posté un billet sur le sujet sur son blog peu avant après l'intervention télévisée de son mari, dimanche sur France 2.

Tenu au silence sur la politique nationale, le directeur général du Fonds monétaire international (FMI) n'a pas levé le voile sur ses intentions présidentielles mais il a adressé des critiques voilées à la droite pour sa gestion économique de la France.

Dans son texte, son épouse, elle, ne prend pas de gants, même si elle ne cite pas nommément le président français.

"Voici qu'après les malheureuses tentatives pour affoler les esprits sur l'identité nationale, après la loi sur la burqa, les dérapages sur les Roms, on nous annonce de toute urgence un débat national sur l'Islam", déplore Anne Sinclair, dont les cinq derniers billets sont consacrés aux révoltes populaires au Moyen-Orient.

"Comment ne pas être désarmé de retrouver, à côté de la puissance de ce bouillonnement, les petits et vieux manèges qui alimentent les anxiétés et jouent avec les sentiments les plus primaires", poursuit-elle.

Elle dénonce la volonté "comme d'habitude" de la droite "d'agiter les peurs en espérant dégonfler l'extrême droite et ressouder une droite déboussolée devant les alarmes des Français devant les inégalités inacceptables".

"Et après tout le fracas qui a déjà eu lieu, quel résultat ? Marine Le Pen à 20% dans les sondages. Belle réussite. Certains à droite comme Alain Juppé s'émeuvent à juste titre devant la perspective de remuer encore une fois cette trouble marmite. Ca s'appelle en effet jouer avec le feu", conclut la journaliste.

Début février, Anne Sinclair a relancé l'idée d'un retour prématuré de Dominique Strauss-Kahn sur la scène politique nationale en confiant qu'elle ne souhaitait pas qu'il fasse un nouveau mandat à la tête du FMI.

Laure Bretton, édité par Patrick Vignal