BFMTV

Alain Juppé confirme l'enlèvement de deux Français au Mali

BFMTV
PARIS (Reuters) - Le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé, a confirmé jeudi que deux Français avaient été enlevés dans le nord du...

PARIS (Reuters) - Le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé, a confirmé jeudi que deux Français avaient été enlevés dans le nord du Mali, rapporte i>télé.

Quatre autres otages français ont été enlevés au Niger voisin il y a un peu plus d'an.

En octobre, le Premier ministre nigérien, Brigi Rafini, avait assuré qu'ils étaient en vie à l'issue d'un entretien avec le secrétaire général de la Francophonie, Abdou Diouf.

Sept personnes avaient été enlevées le 16 septembre 2010 lors d'une opération revendiquée par Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI) à Arlit, site d'extraction d'uranium.

Il s'agissait d'un cadre du groupe nucléaire français Areva et son épouse, tous deux Français, et de cinq employés (trois Français, un Togolais et un Malgache) d'un sous-traitant.

En février dernier, la Française, le Togolais et le Malgache ont été libérés. Mais quatre Français sont toujours détenus, sans doute au Mali, selon les autorités du Niger.

Le président nigérien Mahamadou Issoufou avait assuré en juillet dernier à Nicolas Sarkozy que les sites miniers d'Arlit et d'Imouraren, également dans le nord du Niger, étaient désormais sécurisés.

Les expatriés français en poste dans la région avaient été évacués à la suite de l'enlèvement du 16 septembre 2010.

Patrick Vignal, avec Gérard Bon