BFMTV

Agression de Clément : Valls veut une interpellation rapide

Dans un communiqué, Manuel Valls a « réaffirmé sa totale détermination à éradiquer cette violence qui porte la marque de l'extrême-droite ».

Dans un communiqué, Manuel Valls a « réaffirmé sa totale détermination à éradiquer cette violence qui porte la marque de l'extrême-droite ». - -

Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a souhaité jeudi l'interpellation "dans les meilleurs délais" des agresseurs de Clément Méric, un militant d'extrême-gauche, dont l'état est décrit comme désespéré.

Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a souhaité jeudi l'interpellation "dans les meilleurs délais" des agresseurs d'un militant d'extrême-gauche, dont l'état est décrit comme désespéré. Clément Méric, âgé de 19 ans, a été attaqué par des skinheads mercredi près de la gare Saint-Lazare, à Paris. "Une altercation a opposé (...) deux groupes de personnes, très probablement pour des raisons d'ordre politique. Au cours de cet affrontement, un militant d'extrême-gauche a été très violemment frappé par plusieurs skinheads", écrit le ministère de l'Intérieur dans un communiqué. "Le ministre de l'Intérieur réaffirme sa totale détermination à éradiquer cette violence qui porte la marque de l'extrême-droite et met gravement en danger notre pacte républicain", poursuit le texte.

J.V. avec Reuters