BFMTV

Accoyer: les membres des Républicains nommés au gouvernement ne font plus partie de LR

Bernard Accoyer

Bernard Accoyer - BFMTV

Après la nomination du nouveau gouvernement, Bernard Accoyer le secrétaire général des Républicains a affirmé que les "membres LR" ayant rejoint le gouvernement ne faisait "plus partie des Républicains".

Le secrétaire général du parti Les Républicains, Bernard Accoyer, a indiqué mercredi que les "membres de LR" qui ont "rejoint" le gouvernement "ne font plus partie des Républicains", après la nomination de Bruno Le Maire et de Gérald Darmanin à des ministères clés.

"Ils font le choix personnel de faire campagne avec le Premier ministre (Edouard Philippe, LR) en faveur des candidats d'En Marche contre nos candidats LR-UDI", a déploré Bernard Accoyer dans un communiqué, précisant qu'il s'agissait d'un nombre "très réduit".

"Le Président cherche à verrouiller le débat démocratique"

"L'objectif principal de ce gouvernement provisoire et de confusion est de brouiller les repères des Français dans la campagne des élections législatives", a critiqué Bernard Accoyer. 

"Le Président de la République cherche à verrouiller le débat démocratique dans une alternative inacceptable entre En Marche et les extrêmes", a-t-il ajouté. "En choisissant de composer une équipe ministérielle disparate, Emmanuel Macron continue d'entretenir l'ambiguïté dans le débat démocratique", dénonce le député LR, qui n'est pas candidat à sa succession.

Bruno Le Maire réagit

Bruno Le Maire, le nouveau ministre de l'Économie, s'est empressé de répondre dans une tribune sur Facebook, adressant un message de remerciements.

"J’ai fait le choix de m’engager au service de la France sous l’autorité du président de la République, Emmanuel Macron, et du Premier ministre, Édouard Philippe. Les Républicains ont fait le choix de m’exclure de notre parti. Chacun jugera. Par ce message, je voulais simplement vous remercier des années que nous avons passées ensemble à défendre nos convictions et nos valeurs", a t-il notamment écrit.

G.D. avec AFP