BFMTV

Accompagner financièrement les candidats les plus démunis

BFMTV
Le coût du permis de conduire et l’accompagnement des candidats les plus démunis sont évoqués dans le rapport sur le futur nouveau permis.

Ce que dit le rapport Lebrun/Mathieu : « Le coût actuel de ces formations fait que ces jeunes, vivant dans des quartiers ou des zones rurales mal desservis, conduisent souvent sans permis et sont rejetés dans une pseudodélinquance, puisque la voiture est le seul moyen de se déplacer, et donc d'accéder à un emploi ».

De plus, le rapport rappelle que « le service national permettait naguère à de nombreux jeunes, parmi les plus défavorisés, de passer gratuitement le permis de conduire et même le permis de poids lourds ou de transport en commun, source de professionnalisation future ».

Ainsi, si le rapport salue des initiatives récentes comme « le permis à un euro par jour et la bourse au permis de conduire », il préconise aussi d'autres pistes :
- intégration de la formation à la conduite dans tous les projets d'accès à un premier emploi qualifié par intervention des fonds de la formation professionnelle
- développement de la mise en place du chèque formation permis
- extension sur l'ensemble du territoire des écoles de conduite associatives
- diffusion des informations sur la variété des dispositifs mis en oeuvre
- développement des partenariats ».

L'avis de Daniel Blot, président du CNPA :
« Je demande depuis longtemps que les fonds de la formation professionnelle puissent aider à financer le permis ».

La rédaction -Bourdin & Co