BFMTV

70ème anniversaire de la Libération: Hollande prône "effort" et "courage"

François Hollande a prôné "effort" et "courage" lors de son discours lors de la cérémonie du 70ème anniversaire de la Libération de Paris.

François Hollande a prôné "effort" et "courage" lors de son discours lors de la cérémonie du 70ème anniversaire de la Libération de Paris. - Joël Saget - AFP

Le chef de l'Etat a, lors de la cérémonie du 70ème anniversaire de la Libération de Paris, fait un discours dans lequel il a évoqué la crise actuelle, qui touche la France et l'exécutif. François Hollande a prôné le rassemblement et l'unité.

François Hollande, confronté à une crise gouvernementale sans précédent, a prôné lundi "effort", "abnégation" et "courage", lors de la cérémonie du 70ème anniversaire de la Libération de Paris, sur le parvis de l'Hôtel de Ville de la capitale.

"Aujourd'hui encore, toute notre action doit être consacrée à cet objectif, concentrée sur ce but: restaurer la compétitivité de la France pour assurer son indépendance et lutter contre les inégalités pour préserver la cohésion sociale", a-t-il dit, dans une évocation du programme du Conseil national de la Résistance (CNR).

"L'unité permet d'avancer"

"Mais nous n'obtiendrons rien sans effort, rien sans abnégation, rien sans courage", a-t-il poursuivi. "Il n'y a jamais de fatalité mais dans les moments difficiles, il y a toujours la volonté qui triomphe, l'unité qui permet d'avancer et la solidarité qui fait que nous sommes la France", a dit le Président, que menace le spectre d'un éclatement de sa majorité.

Revenant sur la signification de la Libération de Paris, le président a repris à son compte les mots prononcés par le général de Gaulle il y a 70 ans à l'Hôtel de Ville. "Pour la France, Paris libéré, c'était le signal de la victoire. Paris libéré par lui-même, Paris libéré par son peuple, avec le concours des armées de la France", a-t-il déclaré.

Rendant hommage à toutes les composantes de la France combattante, François Hollande a également salué la mémoire des républicains espagnols de la Nueve, cette avant-garde de la 2e division blindée du général Leclerc qui fut la première à faire son entrée dans Paris, le 24 août 1944. 

M. K. avec AFP