BFMTV

Yannick Noah poursuit un sénateur UMP pour diffamation

BFMTV

L'ancien tennisman Yannick Noah a expliqué qu'il avait été "touché" par la "vague" d'attaques se référant à ses déêlés fiscaux après sa participation à un meeting de François Hollande en 2012. Il était ce jeudi face aux juges du tribunal correctionnel de Paris, devant lequel il poursuit le sénateur UMP Pierre Charon en diffamation.

"On ne peut pas être donneur de leçons et en même temps avoir son pognon planqué à l'étranger", avait déclaré Pierre Charon sur France Inter le 24 janvier 2012.

"C'était la première fois que j'étais la cible de telles attaques", a expliqué Yannick Noah, qui les estime "totalement injustifiées".

"Ma cible c'était le choix de François Hollande, pas Yannick Noah", s'est défendu Pierre Charon.

La magistrate du parquet, soulignant "l'imprudence" des propos de Pierre Charon, a estimé l'infraction caractérisée. Jugement le 11 juillet.