BFMTV

Villeurbanne: un jeune homme arrêté pour l'agression d'une médecin et le vol de son véhicule professionnel

Des artifices dirigés vers les forces de l'ordre à Villeneuve-la-Garenne.

Des artifices dirigés vers les forces de l'ordre à Villeneuve-la-Garenne. - GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

Tout juste sorti de prison, le suspect a reconnu les faits survenus dimanche dernier et expliqué vouloir rembourser une dette.

Suspecté d'un vol avec violence au préjudice d'un médecin, recel de vol et non-respect des mesures d'un contrôle judiciaire, un homme de 22 ans a été interpellé dimanche dernier à Saint-Étienne et présenté à la justice ce mardi, selon un communiqué de la police judiciaire du Rhône.

Les faits remontent à dimanche, entre 3 et 4h du matin, à Villeurbanne. Alors qu'elle sort d'une visite chez un patient, une médecin de 36 ans est agressée par un individu prétendant détenir une arme.

Ce dernier tente de la faire monter dans son véhicule professionnel, sérigraphié "SOS MÉDECIN". Alors que la victime crie et se débat, l'homme s'empare des clés du véhicule et la prend la fuite. À l'intérieur se trouvent des documents, du matériel médical, des médicaments, des ordonnances et des arrêts de travail.

Rembourser une dette

Sous le choc, la victime contacte la police sans attendre et est prise en charge par les secours. Trois jours d'ITT lui sont prescrits.

Les fonctionnaires de police retrouvent la trace du véhicule le soir même, à Saint-Étienne. Après avoir été mis sous surveillance, deux individus qui s'apprêtaient à monter dans le véhicule sont interpellés et placés en garde à vue. 

Les auditions des mis en cause et le témoignage de la victime permettent d'identifier l'un d'eux comme l'auteur présumé des faits. Il s'agit d'un jeune homme de 22 ans, doté d'un casier judiciaire lourd de 60 antécédents. Ce dernier, sorti de prison le 24 mars, reconnait les faits: le véhicule devait lui servir à rembourser une dette.

Il était déféré ce mardi au tribunal judiciaire de Lyon en vue de son jugement en comparution immédiate. Le second suspect interpellé a été remis en liberté, tandis que le matériel et les documents dérobés ont été restitués à la victime.

Florian Bouhot