BFMTV

Var: un policier roué de coups devant son domicile

Plusieurs individus ont roué de coups un policier jeudi matin. Photo d'illustration

Plusieurs individus ont roué de coups un policier jeudi matin. Photo d'illustration - PATRICK KOVARIK / AFP

Un policier de la BAC a été agressé jeudi matin alors qu'il rentrait chez lui, à Hyères, après son service. Cinq jours d'incapacité totale de travail lui ont été délivrés.

Il est 5h50 du matin, jeudi. Un policier de la BAC de Toulon, qui vient de terminer son service, rentre chez lui à Hyères (Var), habillé en civil. Mais en arrivant devant son domicile, il aperçoit deux hommes qui tentent de forcer sa voiture. Il décide alors d'intervenir. Des coups sont échangés entre les trois protagonistes, et le policier parvient à prendre le dessus. Les voleurs prennent la fuite, mais l'un des deux perd sa carte d'identité et un téléphone portable pendant la bagarre. 

Deux adolescents interpellés

On pourrait croire la scène terminée à ce stade, mais ce n'est pas le cas. Quelques minutes plus tard, huit individus munis de barres de fer reviennent en voiture devant le domicile du fonctionnaire pour le rouer de coups. La femme du policier appelle les renforts, deux personnes âgées de 16 et 17 ans sont finalement interpellées. Ces deux individus seront déférés ce vendredi à Toulon, à 14 heures. Le policier, de son côté, s'est vu attribuer cinq jours d'ITT. 

Les enquêteurs doivent désormais déterminer si les agresseurs s'en sont pris à l'agent parce qu'il s'agissait d'un policier. Tout repose sur le témoignage du fonctionnaire. Selon sa version, les agresseurs lui auraient explicitement dit qu'ils l'avaient reconnu en arrivant. Ils auraient même cité son nom, tout en précisant "tu bosses aux stups", alors qu'il travaille pour la BAC.

Le policier soutient également que sa femme a été prise à partie lorsqu'elle est sortie du domicile, mais qu'elle est parvenue à regagner la maison à ses côtés. Il ajoute que ses agresseurs ont tenté de pénétrer dans la maison, mais que les renforts policiers sont arrivés à temps.

"Ces faits sont très graves"

A contrario, selon une source proche de l'enquête, les individus ne l'auraient pas visé spécifiquement. Ils auraient compris qu'il était policier seulement après avoir essayé de cambrioler son véhicule. En attendant de connaître le fin mot de l'histoire, l'agent de la BAC a été relogé jeudi soir avec sa famille. Sa maison a été mise sous surveillance.

Laurent Nuñez, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Intérieur a condamné cette agression ce vendredi sur Europe 1.

"Je veux témoigner toute ma solidarité et mon soutien à ce fonctionnaire de police, que le ministre de l’Intérieur a eu au téléphone hier. Ces faits sont très graves, nous les dénonçons avec vigueur et nous lui apportons tout notre soutien", a-t-il déclaré.

Céline Penicaud avec Mélanie Vecchio