BFMTV

Val-de-Marne: deux adolescents gravement blessés par arme blanche à Champigny-sur-Marne

Deux adolescents qui ont été blessés à l'arme blanche, ce lundi à Champigny-sur-Marne, ont été transportés à l'hôpital en urgence absolue. Quatre personnes ont été interpellées.

Ils sont en urgence absolue. Ce lundi vers 17h45, les policiers ont été appelés pour intervenir sur la voie publique au 34, avenue Louis Talamoni à Champigny-sur-Marne, dans le Val-de-Marne, où une rixe entre jeunes a éclaté.

Deux mineurs ont été retrouvés grièvement blessés et l'un d'entre eux s'est vu prodiguer un massage cardiaque qui a permis de le ranimer, selon des sources policières à BFM Paris qui évoquent quatre interpellations.

Selon les pompiers de Paris à BFMTV, les deux adolescents ont été conduits à l'hôpital, ils se trouvent "dans un état préoccupant", a précisé le parquet. Seize pompiers ont été mobilisés pour l'occasion, mais les circonstances précises de cette agression ne sont pour le moment pas connues.

Quatre personnes ont été interpellées, selon une source policière, et l'enquête a été confiée à la sûreté territoriale du Val-de-Marne.

"Il faut arrêter l'angélisme"

Valérie Pécresse a réagi sur Twitter en appelant à "mettre un terme à cette spirale de la violence".

"À Champigny-sur-Marne, la guerre des bandes continue avec 2 mineurs grièvement blessés", a écrit la présidente de la région Île-de-France qui affirme que le nouveau maire de la commune, Laurent Jeanne, "va créer (enfin!) une police municipale armée".
"Les nouvelles ne sont pas bonnes, elles sont difficiles à entendre: les deux jeunes de 14 et 15 ans sont entre la vie et la mort", a confirmé lundi soir le maire de la commune, Laurent Jeanne au micro de BFMTV.

Pour l'un d'eux, "le diagnostic est vraiment peu encourageant, et pour l'autre il est aussi difficile mais on espère qu'il arrivera à s'en sortir", a ajouté l'élu qui a précisé que "d'après les éléments dont (il) dispose, on a une quinzaine de jeunes qui se sont soient retrouvés, qui se sont donné rendez-vous dans le centre-ville pour en découdre avec une violence particulière à l'arme blanche".

Deux autres rixes mortelles s'étaient produites dans le département voisin de l'Essonne, les 22 et 23 février: deux adolescents de 14 ans avaient été tués en moins de 24 heures lors de violentes bagarres entre jeunes, dans deux villes distantes de 45 kilomètres, Saint-Chéron et Boussy-Saint-Antoine. Treize mineurs au total ont été mis en examen pour ces deux homicides.

Cécile Danré, avec Mélanie Rostagnat et Jeanne Bulant