BFMTV

Undercover Colors: le vernis à ongles anti-viol

Au contact de différentes drogues, le vernis change de couleur.

Au contact de différentes drogues, le vernis change de couleur. - Undercover Colors

Commercialisé dans le courant de l'année 2017, ce vernis change de couleur en réaction chimique à plusieurs substances dont le GHB, la drogue utilisée par les violeurs sur leurs victimes.

Rouge, OK. Noir, danger. Le vernis Undercover Colors, qui sera commercialisé courant 2017, change de couleur en présence de certaines substances chimiques, présentes dans certaines drogues ou certains médicaments. Ainsi, le GHB, souvent appelée la drogue du violeur, mais aussi l'ecstasy, le Xanax ou la kétamine. Le principe est simple: il suffit de tremper son doigt dans le liquide pour détecter si le verre qu'on vous tend contient ou non ces substances.

Un concept développé par quatre étudiants

Ce concept pour le vernis à ongles est développé depuis deux ans par quatre étudiants en ingénierie de l'Université d'État de Caroline du Nord. Ils affirment vouloir redonner le pouvoir aux femmes, et que leur produit leur permettra de savoir si elles courent un danger simplement en faisant tourner le doigt dans leur boisson.

Sur leur page Facebook, les quatre chimistes déclarent vouloir "faire passer la peur du camp des victimes à celui des agresseurs". Aux Etat-Unis, 18% de femmes sont victimes d'une agression sexuelle durant leur vie, avancent les initiateurs du projet. En France, 16% des femmes et 5% des hommes affirment avoir subi des viols et des tentatives de viols.

>> Ci-dessous, une vidéo de présentation du projet, en anglais

David Namias