BFMTV

Un routier espagnol blesse un gilet jaune et s'en prend à des policiers

Un barrage de gilets jaunes - Image d'illustration

Un barrage de gilets jaunes - Image d'illustration - Sylvain Thomas - AFP

Au terme d'une course-poursuite, le fuyard a été interpellé par les forces de l'ordre.

Un chauffeur routier espagnol de 69 ans n'a que très peu apprécié l'idée d'avoir été bloqué par un barrage de gilets jaunes, organisé ce samedi soir aux portes de la ville Béziers dans l'Hérault. Comme le rapporte le média local e-Metropolitain, le situation s'est très vite envenimée et le sexagénaire a, dans un premier temps, lancé des canettes de bière vides en direction des manifestants. 

Quelques instants plus tard, le routier a sorti une arme de poing et visé des gilets jaunes, dont l'un d'entre eux sera blessé au niveau de la main. Le pistolet tirait en fait des balles a blanc et la victime cherchait à se protéger. Dans le chaos, le camion arrive à se frayer un chemin et à échapper au barrage.

La police fait feu

Choqués, les manifestants préviennent les pompiers puis les policiers, qui prennent en chasse le semi-remorque. Là encore, le chauffeur-routier se montre peu enclin à coopérer et il faudra qu'un officier crève l'un des pneus du véhicule avec son arme de service pour que cesse la course-poursuite. 

Les policiers doivent encore faire usage de la force pour extraire l'espagnol de l'habitacle, après qu'il ait empoigné un taser et visé en direction d'un fonctionnaire. Blessé à la main d'un coup de matraque télescopique, le fuyard devra subir une intervention chirurgicale avant de répondre de ses nombreux délits devant la justice française. 

Hugo Septier