BFMTV

Un rapport sur Hadopi pointe le téléchargement illégal au travail

-

- - -

D'après un rapport remis au Sénat mercredi, 50% du téléchargement illégal émanerait d'adresses IP professionnelles. Alors que le piratage est ancré jusqu'entre les murs de l'Élysée, l'État tente de comprendre ses rouages.

Le téléchargement illégal fait toujours aussi peur à l'industrie culturelle, même avec les lois Hadopi et Hadopi 2. Un rapport rendu public mercredi par le Sénat évoque la place occupée par le téléchargement illégal dans le monde professionnel. Selon ces recherches rapportées par Loïc Hervé, sénateur UDI-UC de Haute-Savoie, et Corinne Bouchoux, sénatrice écologiste de Maine-et-Loire, 50% du piratage de l'Hexagone est effectué depuis un lieu de travail.

C'est par le biais d'une commission de protection des droits que l'État entend endiguer le phénomène. Celle-ci propose des formations techniques et de sensibilisation aux salariés: sur les 201 entreprises qui ont fait appel au dispositif, 37 interventions on été menées dans des administrations publiques et collectivités territoriales tandis que 35 interventions ont eu lieu du côté des professionnels de l'enseignement et des organismes de formation.

En tête, l'administration publique.
En tête, l'administration publique. © Hadopi

Pour Loïc Hervé, interrogé par Rue89, le téléchargement via l'adresse IP professionnelle est "une découverte, alors que l’outil pédagogique et répressif de la Hadopi a plutôt ciblé le téléchargement à la maison." La Haute autorité doit selon lui "s’occuper du téléchargement sur le lieu de travail, c’est une question de cohérence."

D'après le sénateur à l'origine de ce rapport, empêcher le téléchargement au bureau est aussi une responsabilité que doivent endosser les pouvoirs publics: "Comment accompagne-t-on les entreprises pour mettre en place un système en interne qui permet d’éviter le téléchargement ? Les pouvoirs publics ont un rôle à jouer", autant de questions auxquelles doivent désormais répondre les entreprises pour relever le défi de la relation entre Internet et le monde du travail.

Q.D.