BFMTV

Un psychiatre poignardé par un patient en fuite

-

- - -

Un psychiatre a été agressé à l'arme blanche, mercredi, à Montbéliard (Doubs), par un de ses patients. Les gendarmes sont à la recherche de cet homme, âgé de 52 ans et connu pour ses antécédents psychiatriques, qui a pris la fuite après son agression.

Un psychiatre a été hospitalisé mercredi matin à Montbéliard (Doubs) après avoir été blessé à l'arme blanche aux mains, aux bras et au visage par un de ses patients. Ses jours ne sont pas en danger. Le psychiatre souffre de coupures, mais la police n'a pas pu en préciser la gravité.
L'agresseur présumé, un homme de 52 ans connu pour ses antécédents psychiatriques, s'est enfui. Il était activement recherché mercredi en début d'après-midi. La police s'est rendue à son domicile mais ne l'y a pas trouvé, a indiqué le commissaire Christophe Charles.
L'homme, un célibataire sans emploi qui était « suivi depuis un certain temps » par sa victime, l'aurait agressée avec un couteau. Les faits ont eu lieu à 08h15 dans le cabinet du spécialiste, à Audincourt, dans l'agglomération de Sochaux-Montbéliard.
Après être sorti de l'hôpital dans l'après-midi, le psychiatre s'est rendu au commissariat pour porter plainte. L'enquête pour violences avec armes a été confiée au commissariat de Montbéliard.

Des agressions qui se multiplient

Cette affaire survient deux mois et demi après qu'une psychothérapeute parisienne a été violée et tuée dans son cabinet privé par l'un de ses patients, placé ensuite en hôpital psychiatrique. Ce type de crime est particulièrement rare dans le cadre d'une thérapie en ville.
D'autres médecins et membres du personnel soignant ont déjà été victimes d'agressions par leurs patients ces dernières années, la plupart dans des hôpitaux.
En décembre 2004, dans les Pyrénées-Atlantiques, une infirmière et une aide-soignante de l'hôpital psychiatrique de Pau avaient été tuées durant leur nuit de garde à l'arme blanche par un ancien patient de 21 ans souffrant de schizophrénie. Cette affaire avait suscité une vive émotion en France.
Plus récemment, en septembre 2007, deux agents hospitaliers de l'hôpital de Josselin (Morbihan) ont été blessés à l'arme blanche par un patient pris d'une crise de démence.

La Rédaction avec agences