BFMTV

Un pompier condamné pour bizutage à 500 euros de dommages et intérêts

BFMTV

Un sapeur-pompier de 24 ans a été condamné mercredi à Metz à 500 euros de dommages et intérêts, et 500 euros d'amende avec sursis, pour avoir agressé sexuellement un collègue dans le cadre d'un bizutage.

Cinq autres prévenus dans cette affaire, tous sapeurs-pompiers de la même caserne à Montois-la-Montagne (Moselle), accusés de violences physiques à l'encontre du plaignant, ont été relaxés par le tribunal correctionnel. Le mois dernier le parquet avait requis trois mois de prison avec sursis pour le premier prévenu, pour agression sexuelle, et une dispense de peine pour les autres.

Un sapeur-pompier volontaire aujourd'hui âgé de 17 ans avait porté plainte l'été dernier pour des agressions physiques, psychiques et sexuelles perpétrées par ses collègues durant neuf mois.

Il avait confié avoir été régulièrement "attaché, bombardé d'eau, barbouillé de cirage et déshabillé" par ses collègues, et subi à une occasion une "bifle", c'est-à-dire avoir été giflé avec un pénis, avait expliqué en janvier son avocate.

Selon les avocats des prévenus, il ne s'agissait que de "petits jeux entre adolescents, pas forcément intelligents" mais sans violence.