BFMTV

Un policier blessé lors d'une manifestation de lycéens à Mulhouse

Les lycéens mulhousiens avaient déjà manifesté jeudi. Image d'illustration.

Les lycéens mulhousiens avaient déjà manifesté jeudi. Image d'illustration. - Bertrand Langlois - AFP

Vendredi matin à Mulhouse, un policier a été sérieusement blessé lors d'une manifestation lycéenne.

Un policier a été sérieusement blessé lors d'une manifestation de lycéens tendue vendredi matin à Mulhouse (Haut-Rhin), théâtre d'affrontements avec les forces de l'ordre et qui a paralysé le centre-ville.

Plaies ouvertes sérieuses

"Un policier a été blessé aux deux jambes, avec des plaies ouvertes sérieuses, quand une moto pilotée par un lycéen lui a foncé dessus", a expliqué le préfet du Haut-Rhin Laurent Touvet à la mi-journée.

La vie du fonctionnaire n'est pas en danger et on ignore encore s'il souffre de fractures, a-t-il précisé.

Le pilote de la moto, qui circulait sans casque et le visage masqué par une cagoule, a été interpellé et placé en garde à vue.

"On reste vigilants"

Au total, 17 personnes ont été interpellées dans le cadre de manifestations lycéennes dans le département vendredi matin, dont 14 à Mulhouse, la plupart pour des jets de projectiles sur les forces de l'ordre.

A Mulhouse, environ 300 lycéens venus notamment de l'établissement Schweitzer ont commencé à défiler vers 8h du matin mais la situation a rapidement dégénéré, avec des jets de projectiles contre les policiers, qui ont répliqué avec des grenades lacrymogènes. Une voiture a également été incendiée en début de matinée.

"Actuellement la situation est contenue avec une présence policière en centre-ville", a repris le préfet. "La manifestation s'est dispersée et on a affaire maintenant à de petits groupes de casseurs qui veulent profiter de l'occasion pour casser et piller, donc on reste vigilants".

Le centre-ville de Mulhouse paralysé

Le centre-ville de Mulhouse était paralysé et de nombreux commerçants du Marché de Noël de la ville ont brièvement dû fermer leurs échoppes en raison de la présence du cortège des lycéens à proximité.

Les lycéens mulhousiens avaient déjà manifesté jeudi mais les incidents étaient restés mineurs.

Dans un communiqué, la présidente du Conseil départemental du Haut-Rhin, Brigitte Klinkert, confirmant qu'un policier avait été "grièvement blessé volontairement ce matin à Mulhouse", a précisé que "des affrontements violents ont eu lieu comme à Illzach et Guebwiller avec des jets d'acide sur les forces de l'ordre".

D'autres manifestations lycéennes se sont déroulées à Colmar, Altkirch, Saint-Louis ou Guebwiller ainsi que dans le département voisin du Bas-Rhin à Strasbourg, Haguenau, Schiltigheim et Molsheim.

"A Saint-Louis, des mortiers d'artifice ont été découverts dans le cadre de la mobilisation lycéenne", a encore relevé Brigitte Klinkert. "Rien ne peut ni expliquer ni excuser la violence et des attaques lâches et inacceptables contre des représentants de l'autorité publique", a-t-elle souligné.

B.L. avec AFP