BFMTV

Un meurtrier présumé arrêté en Allemagne intéresse aussi la Roumanie

-

- - Illustration Flickr

Un roumain résidant en Allemagne et soupçonné du meurtre d'une étudiante française en 2014 et d'une joggeuse allemande en 2016 a été arrêté par la police allemande. Il pourrait également être impliqué dans le viol et le meurtre d'une roumaine en 2004.

La justice roumaine s'intéresse au meurtrier présumé, arrêté vendredi, d'une étudiante française et d'une joggeuse allemande dont les décès présentent des similitudes avec un crime commis en 2004 en Roumanie, dans la région d'origine du suspect, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.

"Nous allons faire des vérifications car, à première vue, il y a des similitudes avec un cas enregistré en 2004 en Roumanie. Nous souhaitons notamment discuter avec nos homologues allemands pour avoir plus d'informations sur la manière dont ont été commis les deux meurtres", a indiqué à l'AFP la procureure Alice Ruja, porte-parole du Parquet de Vaslui (nord-est).

Le meurtrier présumé d'une jeune étudiante française, tuée en 2014, et d'une joggeuse allemande, tuée en 2016, a été arrêté la semaine dernière dans le sud-ouest de l'Allemagne.

Modus operandi similaire

Il s'agit d'un routier de 40 ans, de nationalité roumaine et domicilié e Allemagne dans la région de Fribourg, soupçonné d'avoir agressé sexuellement les deux jeunes femmes et de les avoir tuées avec une barre de fer. Les mêmes traces d'ADN avaient été relevées sur les lieux de ces deux crimes commis à environ 400 km de distance.

Selon le journal roumain en ligne vremeanoua.ro, le corps d'une femme, à moitié nue, a été retrouvé le 27 mai 2004 dans une forêt du nord-est du pays, région dont est originaire le suspect. La jeune femme avait fait de l'auto-stop une semaine plus tôt, à la sortie de la ville de Vaslui, pour se rendre dans le village de ses parents. Elle avait été violée puis frappée au visage et étranglée, selon la même source. Les enquêteurs roumains devront dans un premier temps vérifier si le suspect se trouvait en Roumanie au moment de ce meurtre.

G.D. avec AFP