BFMTV

Un homme mis en examen pour coups mortels après la mort de sa fille de 3 mois

BFMTV

Un Grenoblois de 23 ans, soupçonné d'avoir mortellement secoué sa fillette de 3 mois, a été mis en examen pour coups mortels aggravés et placé en détention provisoire, a indiqué jeudi le parquet.

Le suspect, sans profession, avait été placé en garde à vue mardi matin à l'hôtel de police de Grenoble après la mort de son nourrisson dans la nuit de vendredi à samedi.

Hospitalisé en urgence au CHU de Grenoble, le bébé n'avait pas pu être ranimé.

Une information judiciaire a été ouverte jeudi matin dans le cadre de laquelle le père du nourrisson a été mis en examen et placé en détention provisoire.

"Il a reconnu avoir commis des violences volontaires sur sa fille", a indiqué le parquet. La mort du nourrisson à la suite du syndrome du bébé secoué est "l'hypothèse la plus probable", selon la même source. "Mais l'instruction devra déterminer si c'est bien la cause de la mort", a ajouté le parquet.

Ce syndrome est révélé par un examen spécifique dont les résultats n'étaient pas encore connus jeudi après-midi.