BFMTV

Un homme mis en examen, 5 ans après la mystérieuse disparition d'un ex-militaire en Moselle

BFMTV

Plus de cinq ans après la disparition inexpliquée d'un ancien militaire à Sarrebourg (Moselle), un homme de 43 ans a été mis en examen lundi pour homicide volontaire, a indiqué mardi le parquet de Metz.

"Cet homme a refusé de s'exprimer devant le juge lundi. L'affaire est complexe puisqu'on la reprend un certain temps après les faits, le juge ayant estimé qu'il y avait des indices graves ou concordant motivant une mise en examen", a déclaré le procureur de Metz, Pierre-Yves Couillaud.

En octobre 2007, Jean Manenti, ancien militaire, marié et père de famille, disparaît après s'être rendu à un mystérieux rendez-vous.

Trois jours plus tard, sa voiture est retrouvée calcinée sur un parking. La famille est alors convaincue que l'homme a été tué, mais son corps n'a jamais été retrouvé.

Une longue bataille s'engage alors pour la famille, pour faire reconnaître officiellement le décès de Jean Manenti et bénéficier de la pension de retraite de ce père d'une fillette aujourd'hui âgée de 12 ans.

La loi prévoit un délai de dix ans avant de déclarer un décès suite à une disparition inquiétante. Après plus de cinq ans de mystère, un homme de 43 ans a finalement été mis en examen lundi pour homicide volontaire et dégradation d'un véhicule par incendie. Il a été incarcéré.