BFMTV

Un homme en fuite condamné à la perpétuité pour avoir égorgé sa femme

BFMTV

Un homme de 50 ans a été condamné vendredi "par défaut" à la réclusion à perpétuité par la cour d'assises du Maine-et-Loire pour avoir égorgé en juin 2008 sa femme qui venait de le quitter quelques mois plus tôt à la suite de violences conjugales, a-t-on appris de source judiciaire.

En fuite depuis les faits, Mondher Trabelsi, qui fait l'objet d'un mandat d'arrêt international, a été jugé devant la famille de la victime et les représentants de ses deux enfants, âgés aujourd'hui de 8 et 12 ans.

Le 19 juin 2008, Angélika Trabelsi avait été frappée d'une dizaine de coups de couteau, dont un mortel à la gorge devant son ex-domicile conjugal à Notre-Dame-d'Allençon, un village situé au sud d'Angers, où elle était venue récupérer des affaires en compagnie de deux amis.

Son époux s'était enfui en voiture et, en dépit d'un important dispositif de recherches de la gendarmerie et de l'alerte donnée aux postes-frontières, il n'avait pas pu être retrouvé à temps. Sa trace s'était perdue à Nice.

Angélika Trabelsi avait quitté le domicile familial en décembre 2007 à la suite de violences conjugales qui avaient valu à son mari une condamnation à 5 mois d'emprisonnement avec sursis, mise à l'épreuve pendant 2 ans et interdiction d'entrer en contact avec elle.