BFMTV

Un homme accuse l'ex-adjoint à la mairie de Paris Christophe Girard d'abus sexuels

Dans une enquête du New York Times, un homme accuse Christophe Girard, ex-adjoint à la mairie de Paris, d'avoir abusé de lui quand il était encore mineur.

Près d'un mois après sa démission à la mairie de Paris à cause de ses liens présumés avec Gabriel Mazneff, l'ex-adjoint à la Culture Christophe Girard est à nouveau dans la tourmente. Le New York Times a publié ce dimanche le témoignage d'un homme qui l'accuse de l'avoir abusé sexuellement dans sa jeunesse.

Aujourd'hui âgé de 46 ans, Aniss Hmaïd affirme qu'il aurait été "contraint à des rapports sexuels une vingtaine de fois" entre ses 16 et 23 ans. Ces propos sont contestés par le prinicipal interessé qu'il les qualifie de "calomnies".

Une première agression sexuelle présumée à 16 ans

Les deux hommes se seraient connus à Hammamet en Tunisie, où Christophe Girard passait ses vacances. Aniss Hmaïd, âgé de 15 ans lors de leur rencontre, y travaillait l'été comme employé de maison. Très vite, l'homme et l'adolescent se lient d'amitié.

Quelques mois plus tard, le jeune homme est embauché pour une mission d'un mois aux Etats-Unis, par l'homme d'affaires âgé alors de 33 ans. "Une nuit à Washington, l'adolescent est réveillé par Christophe Girard en train de le masturber. Il a 16 ans et c’est sa première expérience sexuelle", indique le journal.

"Il a profité de ma jeunesse, de mon jeune âge et tout ça pour ses plaisirs sexuels [...] Aujourd’hui je me considère une terre brûlée", Aniss Hmaïd

Pendant près de huit ans, Aniss gravite dans l'environnement de Christophe Girard, tour à tour employé dans sa résidence du sud de la France et à la maison Yves-Saint-Laurent qu'il dirigeait alors. Ces liens constants auraient permis d'établir "une relation abusive" qui a "laissé des blessures psychologiques durables ", selon la victime. Ce n'est que vers 25 ans, qu'il précise avoir pris ses distances avec lui.

Une accusation niée en bloc

De son côté, Christophe Girard nie le caractère sexuel de leur relation. Il affirme au New York Times ne pas comprendre pourquoi celui qu'il considérait comme l'“un des enfants de la famille” ait attendu presque vingt ans pour se manifester. Il le soupçonne aussi de vouloir tirer profit de l'affaire Matzneff, en vue d'un contrat d'édition.

Au début de cet été, Christophe Girard avait dû quitter son poste à la mairie de Paris sous la pression des élus écologistes. Il avait également été entendu en mars concernant l'enquête de "viols sur mineurs" dont était impliqué Gabriel Matzneff.

Corentin Nicolas