BFMTV

Un expert généreusement payé par le laboratoire Servier

-

- - -

Un ancien responsable du contrôle des médicaments a touché 1,2 million d'euros de la part du laboratoire Servier, qui fabriquait le Médiator. Auparavant, il avait présidé la commission d'autorisation de mise sur le marché des médicaments.

Le professeur Jean-Michel Alexandre, ancien directeur de l'évaluation des médicaments de 1993 à 2000 au sein de l'Agence du médicament (aujourd'hui l'Afssaps), a reçu près d'1,2 million d'euros comme consultant chez le groupe pharmaceutique Servier, entre 2001 et 2009.

Chargé d'évaluer le Mediator

Ce pharmacologue réputé est l’un des experts les plus influents du monde du médicament. Très haut placé au sein de l’Afssaps, l’autorité sanitaire française dans les années 90, il était notamment chargé d’évaluer l’efficacité et la dangerosité du Mediator, à l’époque où les soupçons émergeaient autour de l’antidiabétique du laboratoire Servier.

Un renvoi d'ascenseur?

Dès son départ de l’Afssaps en 2000, il passe dans le privé et se met à son compte. Une trentaine de laboratoires se payent ses services, dont le laboratoire Servier, qui le rémunère plus de 140 000 euros par an. S’agit-il d’un renvoi d’ascenseur ? Si oui, pour quels services rendus à Servier ? Rien ne permet à ce jour de le prouver, mais le ministre de la Santé Xavier Bertrand va examiner les suites juridiques possibles.
« C’est la première fois qu’un responsable de si haut niveau est pris sur le fait, dans notre pays, de passer ainsi au service d’un laboratoire dont on peut tout à fait penser qu’il a auparavant protégé les intérets », a déclaré Gérard Bapt, député PS de Haute-Garonne, rapporteur spécial de la mission santé de la commission des finances de l'Assemblée nationale.