BFMTV

Un collégien du Tarn aurait trafiqué ses notes via Internet

Un homme devant son écran d'ordinateur. (illustration)

Un homme devant son écran d'ordinateur. (illustration) - Gwenael Piaser – flickr - CC

L'usurpation d'identité, par l'ingéniosité et le culot du procédé d'hameçonnage ("phishing") utilisé ici, peut prêter à sourire. Mais elle pourrait coûter cher à son auteur, un collégien de Castres. Il se serait fait passer auprès du rectorat pour le principal de son établissement afin d'obtenir les codes d'accès au système informatique, rapporte jeudi La Dépêche du Midi.

Aidé du précieux sésame récupéré grâce à la création d'une adresse e-mail au libellé proche de celle de son proviseur, le jeune homme de 16 ans scolarisé en troisième aurait modifié certaines notes de son bulletin. Son 8,76 de moyenne s'était alors transformé en 10,62. Il nie les faits et sa mère affirme que l'ordinateur de son fils aurait été piraté.

D. N.