BFMTV

Un agent immobilier condamné à 2.000 euros d'amende pour discrimination

BFMTV

Un agent immobilier a été condamné mardi à 2.000 euros d'amende par le tribunal correctionnel de Paris pour discrimination envers une femme portant un nom à consonance étrangère qui s'était vu refuser la location d'un appartement du XVe arrondissement de la capitale.

Fin novembre 2010, la jeune femme avait appelé l'agence pour effectuer une visite, mais avait senti une hésitation de son interlocutrice à l'énonciation de son nom. Une heure plus tard, un coup de téléphone lui annonçait que le bien avait été loué.

L'un de ses collègues avait alors rappelé l'agence en prétextant qu'il recherchait un logement en donnant un nom à consonance française et avait obtenu un rendez-vous pour le jour même.

Alertée, SOS Racisme s'était livré à un "testing", confirmant la discrimination à l'égard des personnes portant un nom à consonance étrangère.

L'agent immobilier avait reconnu les faits, disant que la propriétaire ne voulait "pas de noirs ni d'arabes".