BFMTV

Tweets antisémites: Twitter accepte de livrer des données à la justice

Twitter accepte de livrer des données à la justice, après une plainte contre des tweets antisémites.

Twitter accepte de livrer des données à la justice, après une plainte contre des tweets antisémites. - -

Le réseau social va livrer des données à la justice, après deux plaintes de l'Union des étudiants juifs de France à propos de tweets antisémites.

Twitter accepte de livrer des données à la justice, dans le cadre d'une plainte déposée contre de tweets antisémites envoyés sur ce réseau social. Les données transmises seront celles "susceptibles de permettre l'identification de certains auteurs" de tweets antisémites.

En mars et avril dernier, l'Union des étudiants juifs de France (UEJF) avait attaqué le président de Twitter, Dick Costolo, devant la justice française pour injure et diffamation raciale, provocation publique à la haine ou à la violence à l'encontre des juifs.

Un accord qui "met fin au litige"

L'UEJF, associée à l'association J'accuse, reprochait au réseau social d'avoir laissé en ligne des tweets antisémites alors que la société s'était engagée auprès du juge des référés à les rendre inaccessibles.

La transmission de ces données "met fin au litige" avec l'UEJF et les deux parties "ont convenu de poursuivre activement leur collaboration, afin de lutter contre le racisme et l'antisémitisme dans le respect de leurs législations nationales respectives", ajoute Twitter dans son communiqué.

A. K. avec AFP