BFMTV

Tuerie de Chevaline: un suspect irakien libéré

BFMTV

Un Irakien de 35 ans, suspecté d'être impliqué dans le quadruple meurtre de Chevaline (Haute-Savoie), a été placé en garde à vue, puis libéré en juin, a-t-on appris lundi 7 juillet auprès du parquet et des enquêteurs. Cet ancien détenu a été arrêté "suite aux déclarations précises d'un codétenu laissant penser qu'il aurait pu être sollicité dans le cadre d'un contrat visant à abattre des Irakiens", a déclaré Éric Maillaud, procureur de la République à Annecy.

Les gendarmes de la section de recherches de Chambéry enquêtaient depuis un an et demi sur cet homme au lourd passé de délinquant. Ils cherchaient à établir un lien avec le meurtre par balles, le 5 septembre 2012 à Chevaline, de Saad al-Hilli, ingénieur britannique d'origine irakienne, sa femme, sa belle-mère, et d'un cycliste français. Placé en garde à vue à Lille pendant trois jours, l'Irakien, qui vit actuellement en Belgique, a finalement été mis hors de cause. Les enquêteurs ont notamment pu établir qu'il n'était pas en France le 5 septembre 2012.