BFMTV

Tuerie de Chevaline : le frère d'une des victimes arrêté

-

- - -

La police britannique a arrêté ce lundi un suspect dans la tuerie de Chevaline, qui a fait 4 morts en septembre dernier, dont 3 membres d'une même famille. Il s'agit du frère d'une des victimes.

La police britannique a annoncé lundi l'arrestation d'un suspect dans le quadruple meurtre de Chevaline, près d'Annecy, en septembre dernier. Il s'agit du frère d'une des victimes, Saad al-Hilli, comme l'a confirmé le procureur d'Annecy. Zaid al-Hilli, 54 ans, est soupçonné « d'avoir participé à un complot pour commettre un meurtre ». « Nous avons estimé qu'il y avait suffisamment de charges pour l'entendre sous le régime de la garde à vue », a indiqué Eric Maillaud. « Nous devons lui poser des questions sur son emploi du temps, ses relations avec son frère et l'héritage familial », a ajouté le magistrat. Zaid al-Hilli a été arrêté dans une maison de Chessington, dans le Surrey, vers 7h30 et a été placé en garde à vue. Saad et sa femme Ikbal Al-Hilli vivaient également dans le Surrey, au sud-ouest de Londres
Le 5 septembre dernier, ce Britannique d'origine irakienne, sa femme Ikbal, la mère de cette dernière et un cycliste français, Sylvain Mollier, avaient été tués par balles sur un chemin forestier de Chevaline. Les deux fillettes du couple présentes sur les lieux du crime ont survécu au massacre.

« La piste familiale reste privilégiée »

« La piste familiale reste privilégiée, même si aucun élément nouveau n'est dernièrement apparu », a souligné le procureur d’Annecy. Un différend entre Saad et Zaid à propos de l'héritage de leur père portant sur plusieurs millions d'euros, en argent, en biens et en immeubles avait émergé au cours de l'enquête. Le quinquagénaire avait été convoqué le 21 juin par les juges d'instruction en France, mais il a refusé de se déplacer, ce qui justifie notamment son placement en garde à vue, a précisé Eric Maillaud.

Philippe Gril avec agences et BFMTV