BFMTV

Trois mois de prison avec sursis pour des relations sexuelles avec une poule

Les poules et la chèvre ont été saisis par la justice après le dépôt de plainte.

Les poules et la chèvre ont été saisis par la justice après le dépôt de plainte. - Pixabay

Un père de famille de 59 ans a été surpris par sa compagne et une de ses filles alors qu'il était engagé dans un rapport sexuel avec une poule, enfermé dans le garage familial.

La peine aurait pu être bien plus lourde. Un homme de 59 ans a été condamné mercredi par le tribunal correctionnel de Rouen à trois mois de prison avec sursis pour avoir entretenu une relation sexuelle avec une poule, il y a exactement sept mois, rapporte Le Parisien.

Les faits se sont produits fin août, dans le garage du domicile familial, à Saint-Etienne-du-Rouvray, près de Rouen, en Seine-Maritime. Le père de famille a été surpris pantalon sur les chevilles par sa compagne, qui a été immédiatement prise de vomissements. Leur fille aînée était également présente lors de la confrontation. Le mis en cause était manifestement en train d'engager une relation sexuelle zoophile, des sévices constatés par la suite sur l'animal.

Ni l'accusé, ni sa compagne présents à l'audience

L'homme avait précédemment éveillé les soupçons de sa fille cadette, qui l'avait surpris en position fort compromettante avec une poule. La mère a donc monté un stratagème, aidé de sa fille aînée, pour surprendre son compagnon en flagrant délit. "Ma cliente est évidemment remplie de honte", a affirmé l’avocat de la compagne, qui ne s'est pas présentée à l'audience. "Le couple s’est d’ailleurs séparé depuis."

La procureure de la République avait requis 3 mois de prison ferme à l'encontre du prévenu, qui n'était pas non plus présent pour son jugement, afin qu'il comprenne "la gravité des faits". Les animaux détenus au domicile de la famille, sept poules et une chèvre, ont été saisis par la justice et confiés à une association de protection animale.

Mathilde Joris