BFMTV

Trois militants UMP agressés à Suresnes

BFMTV

Trois militants UMP ont été agressés dans la nuit de samedi à dimanche alors qu'ils collaient des affiches à Suresnes (Hauts-de-Seine), a-t-on appris dimanche auprès du maire UMP de la ville, confirmant une information du Parisien.

Vers 22h30 samedi, trois militants étaient en train de coller des affiches de la nouvelle campagne nationale de l'UMP critiquant le bilan de la première année de François Hollande à l'Elysée lorsqu'ils ont été pris à partie par des jeunes.

"L'un a reçu des coups de poing et des coups de pied au visage. Il y a également eu des menaces verbales très agressives", a déclaré le maire de Suresnes Christian Dupuy. "C'est un incident comme il peut en arriver", a-t-il regretté. "(Ce genre d'agression) était devenu rare, malheureusement, c'est en train de revenir."

Les nouvelles affiches de l'UMP montrent le chef de l'Etat le jour de son investiture, complètement trempé sous une pluie battante avec un seul mot pour légende, "l'échec", et le logo du parti accompagné de l'invitation "rejoignez l'UMP".