BFMTV

Traqué par des chasseurs, un cerf sauvé par les habitants

Un cerf, traqué par des chasseurs, a finalement été épargné grâce à l'intervention des habitants de Bonneuil-en-Valois, dans l'Oise. (Photo d'illustration)

Un cerf, traqué par des chasseurs, a finalement été épargné grâce à l'intervention des habitants de Bonneuil-en-Valois, dans l'Oise. (Photo d'illustration) - Pxhere

Les habitants d’une commune de l’Oise sont intervenus pour empêcher l’abattage d’un cerf traqué par les chasseurs.

Cette fois, le dénouement est heureux pour l’animal. Un cerf, traqué par un équipage de chasse à courre, a finalement été gracié après s’être réfugié dans une propriété privée de Bonneuil-en-Valois (Oise) ce mardi.

Dans une vidéo postée sur Facebook par une habitante du village, on peut voir le cerf aux abois et blessé à une patte arrière, acculé par les chiens de chasse.

"Les chasseurs ont été insultés de tous les noms"

Contrairement à un épisode similaire survenu en octobre dernier et qui avait suscité l’émoi, la bête traquée a, cette fois, été épargnée. Une fin heureuse rendue possible par l’intervention des habitants de la commune auprès des chasseurs. Le maire et les riverains, présents sur les lieux, se sont fermement opposés à l’exécution du cerf.

"Ça a été chaud, raconte une habitante au Parisien. On devait être plus d’une trentaine. Les chasseurs ont été insultés de tous les noms. Le propriétaire refusait de les laisser entrer chez lui."

Après deux heures de négociations houleuses, un membre de l’équipage a rappelé les chiens. Le cerf a pu repartir tranquillement.

Interrogé par Le Courrier Picard, le maire Gilles Laveur rappelle qu’un arrêté municipal interdit aux chasseurs de traquer du gibier dans le village. "Nous avons déjà vécu des incidents virulents à cause de la chasse à courre. À chaque confrontation, cela se déroule dans une atmosphère de lutte des classes", dénonce l’édile de Bonneuil-en-Valois. Il envisage de porter plainte si l’équipage chasse à nouveau dans les bois sur les hauteurs de la commune.

Hervine Mahaud