BFMTV

Trappes: l'appel au calme du père de l'adolescent blessé

-

- - BFMTV

BFMTV a pu recueillir le témoignage du père de Douada l'adolescent blessé lors d'une fusillade, ce vendredi, à Trappes. Son camarade Moussa présent au moment des faits a lui succombé à ses blessures.

Il souhaite apaiser les esprits. Le père de Douada, l'adolescent blessé lors d'une fusillade ce vendredi a livré à BFMTV un témoignage émouvant. Il a bien évidemment exprimé sa douleur avec la mort de l'ami de son fils, Moussa, qui n'a pas survécu à l'attaque. Il a aussi lancé un appel au calme.

"Il ne faut pas avoir un esprit de vengeance qui ne servirait absolument à rien", insiste le père de Douada. Il rapporte encore sous le choc les propos de son fils: une personne est sortie, "il les a arrosés", selon ses termes. Douze coups ont été tirés. Il leur a tiré dessus sans explication. Il ne leur a pas parlé.

Son fils n'a vu que les yeux du tireur

Il raconte comment son fils est sorti de la mosquée avec des amis, ils étaient en train de discuter quand "une voiture est venue, un passager est sorti habillé en burqua, d'après ses explications. Il a ouvert le feu sur les jeunes, ils étaient cinq au total en train de discuter." Son fils n'a vu que les yeux du tireur. Il ne pouvait pas distinguer autre chose que son regard.

Le père de l'adolescent blessé insiste sur la marche blanche qui sera organisée ce lundi pour lancer un appel. "Aujourd'hui, nous sommes tristes mais demain ça peut être une autre famille", souligne-t-il.

"Il faut que les parents soient solidaires entre eux pour sensibiliser nos enfants. Tuer une personne c'est quelque chose qui fait très mal." Selon lui, il ne faut pas avoir un esprit de vengeance qui ne servirait absolument à rien. La justice a été saisie de l'affaire. "Laissons-la faire son travail. Il faut que les jeunes se calment. Seule la justice pourra faire la lumière sur ce qu'il s'est passé", conclut-il.

E. M. avec Ani Basar