BFMTV

Trafic de drogue: une école incendiée à Chanteloup-les-Vignes

Des grandes traînées de suie au premier étage de l'école Roland Dorgelès

Des grandes traînées de suie au premier étage de l'école Roland Dorgelès - -

L'école, qui a été prise pour cible dans la nuit de dimanche à lundi, était utilisée comme poste d’observation par la police.

Six classes hors d'usage. Une école primaire de Chanteloup-les-Vignes dans les Yvelines a été incendiée dans la nuit de dimanche à lundi. En cause, des policiers qui utlisaient l'établissement comme poste d'observation pour surveiller des trafics de drogue. Une pratique qui pourrait bien raviver le débat sur la sanctuarisation de l’école.

Troisième fois que l'école est prise pour cible

C'est un liquide inflammable qui a été répandu dans les couloirs du premier étage de l'école Roland Dorgelès. Six classes, ainsi que la cuisine des professeurs sont inutilisables. Interrogé par BFMTV, Christian Ollivier, le directeur de l'établissement rappelle qu'il n'a pas son mot à dire sur les pratiques policières: "Je gère l’intérieur de l’école et la pédagogie au sein de l'école. Je ne suis pas responsable des locaux en dehors du temps scolaire", précise-t-il.

Pourtant, ce n'est pas la première fois que l'école est prise pour cible, mais bien la troisième. Une fois de trop pour les parents: "Cela aurait pu se passer en pleine classe. Un jour ou l’autre ça va dégénérer, et ça va se passer pendant que les enfants sont à l’école", prévient une mère d'élève.

Les cours n'ont pas été annulés pour autant, les enfants ont désormais classe dans un centre de loisirs à quelques mètres de l'école.

M.G. avec Julien Migaud-Muller