BFMTV

Tours: un ex-détenu se suicide en fonçant sur le tram

La scène de l'accident, ce vendredi 11 avril dans le centre-ville de Tours.

La scène de l'accident, ce vendredi 11 avril dans le centre-ville de Tours. - -

La veille au soir, il avait enlevé son ex-épouse, qui était parvenue à s'échapper. Il s'est ensuite dirigé dans le centre-ville et a précipité son véhicule contre une rame de tramway.

Un quinquagénaire, récemment sorti de prison, s'est suicidé spectaculairement vendredi en fonçant sur le tramway en plein centre de Tours. La veille au soir, il avait enlevé son ex-épouse, mais celle-ci était parvenue à s'échapper, a révélé Jean-Luc Beck, le procureur de la République à Tours.

La rame redémarrait de son arrêt, vendredi matin, lorsque le véhicule est venu la percuter à grande vitesse et l'a fait dérailler, a relaté une porte-parole de Keolis, qui exploite les transports en commun de l'agglomération de Tours. Quatre passagers ont été légèrement blessés. La voiture, elle, s'est embrasée.

Pour le procureur, il ne s'agissait là "ni d'un accident, ni d'un attentat", mais de "l'épilogue d'une affaire de droit commun". "Le conducteur était sorti de prison le 20 mars après avoir intégalement purgé une peine de prison pour agression sexuelle par concubin, menaces de morts, violences sur mineur par ascendant", a relaté Jean-Luc Beck.

Pas d'autre victime que le conducteur

Jeudi soir, l'homme a attendu son ex-épousé à la sortie de son travail et "l'a embarquée de force dans son véhicule avant de l'emmener en forêt". Séquestrée dans la voiture, la femme a pu s'échapper vendredi en milieu de matinée et demander du secours.

Après la fuite de son ex-épouse, l'homme a repris le volant. Il s'est rendu dans le centre de Tours et a mis un terme à son équipée en fonçant dans le tramway. "Nous avons échappé au pire, il n'y a pas eu d'autre victime que le conducteur de la voiture", a conclu le magistrat, sans révéler l'identité du repris de justice afin de préserver sa famille.

A. G. et M. T. avec AFP