BFMTV

Toulouse: ouverture du procès de deux hommes, suspectés d'avoir dissous le corps de leur victime

Les faits se sont déroulés rue Merly à Toulouse - Image d'illustration

Les faits se sont déroulés rue Merly à Toulouse - Image d'illustration - Google StreetView

Les accusés se sont inspirés d'une célèbre série pour tenter de faire disparaître le corps d'une jeune femme de 23 ans.

C'est un procès hors-norme qui s'est ouvert ce lundi devant la cour d'assises de la Haute-Garonne, à Toulouse. Deux hommes, âgés de 22 et 25 ans sont suspectés (ils étaient âgés de 18 et 21 ans au moment des faits) d'avoir assassiné une étudiante de 23 ans, et d'avoir tenté de faire disparaître son corps dans des circonstances macabres. 

Les faits remontent au 26 juillet 2015. Ce jour-là, les deux suspects ont passé la journée avec leur victime, domiciliée rue Merly, non loin du centre de la Ville rose. L'après-midi se passe sans heurt. Tous trois, qui se connaissaient déjà auparavant, souligne La Dépêche, ont regardé des documentaires télévisés et consommé beaucoup de drogue, dont des acides. 

Coup de pied-de-biche

C'est au petit matin que les deux vingtenaires quittent le domicile d'Eva. pour y retourner quelques minutes plus tard sous le prétexte d'un trousseau de clé oublié. Là, les deux jeunes hommes réclament de l'argent à leur victime.

Face à son refus, les coups pleuvent et c'est d'un coup de pied-de-biche que cette dernière trouve la mort. Avant de quitter les lieux, les meurtriers prennent le temps de dérober une somme d'argent liquide ainsi que plusieurs comprimés d'ecstasy.

Inspirés de Breaking Bad

Tous deux vont revenir une troisième fois rue Merly, afin de tenter de se débarrasser du cadavre d'Eva. Inspirés par la série Breaking Bad, dans laquelle deux des personnages dissolvent un corps dans de l'acide, ils achètent 27 litres d'acide chlorhydrique, souligne encore le quotidien régional. 

Ce n'est qu'une semaine plus tard que les restes de la jeune femme sont retrouvés par des enquêteurs de la police judiciaire, qui avaient été alertés par la famille de la victime, inquiète de son manque de réponse.

Les détails sont macabres. Les restes décomposés de la jeune femme sont retrouvés dans une malle en polyéthylène emplie d'acide. La trace des deux suspects est très vite retrouvée, notamment grâce à l'utilisation de caméras de vidéosurveillance de plusieurs boutiques, où ils sont aperçus en plein achat du liquide chimique. Les accusés risquent la prison à perpétuité. 

Hugo Septier