BFMTV

Tirs dans une maternelle à Nice: le père du suspect s'excuse auprès des familles

A Nice, un garçon de 13 ans a été interpellé dimanche. Il est soupçonné d'être l'auteur des tirs contre deux élèves d'une école maternelle vendredi. Deux fillettes de quatre et cinq ans avaient été blessées légèrement par des plombs pendant la récréation.

Le père du tireur présumé est allé dimanche à la rencontre des parents des victimes. Il tenait à s'excuser. Il ne comprend pas le geste de son fils.

Vendredi dernier, dans l'école maternelle des Muriers à Nice, deux fillettes ont été touchées par des tirs de plombs pendant la récréation. Les deux fillettes, âgées de quatre et cinq ans, ont été légèrement blessées, l'une au cuir chevelu et l'autre dans le dos.

"Je suis monté voir si la petite allait bien. Je suis un peu choqué. C'est mon fils, il a 13 ans. C'est un enfant, il est calme et gentil. C'est juste qu'il est un peu en manque de repères en ce moment. C'est un enfant influençable", explique le père à BFMTV.

L'adolescent interpellé aurait reconnu les faits mais les enquêteurs s’interrogent sur ses motivations. "Etaient-ce des tirs vraiment intentionnels, s'agissait-il de toucher des personnes, ou s'agissait-il de quelquechose de l'ordre de l'accident ou de l'imprudence grave?" se demande le procureur de Nice, Jean-Michel Prêtre.

Une cellule d'aide psychologique

En attendant, le geste du père a permis de faire retomber la tension. Pour la mère de l’une des victimes, l’incident est clos. Sa fille, dit-elle, retournera à l’école

De son côté, le rectorat a installé lundi matin une cellule d'aide psychologique dans l'école et le recteur viendra sur place échanger avec les familles.

K. L. avec Emma Arnau