BFMTV

Tuerie de Toulouse : les progrès de l’enquête

-

- - -

L’élément nouveau du jour, c’est ce témoin qui affirme avoir vu une sorte de harnais ou une sangle, autour de la poitrine du tueur, et qui transporterait une petite caméra.

Le procureur de la république de Paris est resté très prudent à ce sujet, mais Claude Guéant, le ministre de l’Intérieur, présent au commissariat central de Toulouse, affirme que cela donne des indices sur la personnalité du tueur. Il rechercherait une sorte de reconnaissance, de médiatisation. Les enquêteurs redoutent d’ailleurs que le tueur ne mette en ligne des vidéos de la tuerie. Les réseaux sociaux sont donc passés au peigne fin. L’autre objet d’inquiétude, c’est que le tireur, comme l’a souligné le procureur de Paris, semble agir tous les quatre jours et qu’il est susceptible de passer de nouveau à l’acte. Enfin les enquêteurs font aussi le tour des armureries et des clubs de tir de la région, pour essayer de retrouver la provenance du calibre utilisé. Les enquêteurs sont maintenant 200 à travailler sur cette affaire.