BFMTV

Marseille: les 4 personnes interpellées sont soupçonnées d’avoir apporté un soutien financier à l’assaillant

Un policier devant la gare Saint-Charles à Marseille le 1er octobre 2017.

Un policier devant la gare Saint-Charles à Marseille le 1er octobre 2017. - BERTRAND LANGLOIS / AFP

Mardi dans le centre-ville de la cité phocéenne, dans un immeuble d'apparence modeste de la rue Sainte, "Les hauts du Vieux-Port", une opération de police a abouti à l'arrestation de quatre personnes.

Des perquisitions sont en cours ce mardi à Marseille dans le cadre de l'enquête sur l'attaque de deux jeunes femmes dimanche à la gare Saint-Charles, a-t-on appris de source proche du dossier, confirmant une information de La Provence.

Ce mardi dans le centre-ville de la cité phocéenne, dans un immeuble d'apparence modeste de la rue Sainte (1er arrondissement), "Les hauts du Vieux-Port", une opération de police a abouti à l'arrestation de 4 personnes. Selon nos informations, ils sont soupçonnés d’avoir apporté un soutien financier à l’auteur de l'attaque. L’enquête a en effet mis à jour des petits flux financiers.

Aucune arme retrouvée

La police les soupçonne également de l’avoir hébergé ou de l’avoir aidé à trouver un hébergement. Lors des perquisitions aucune arme n'a été retrouvée mais la police a saisi du matériel informatique et des téléphones.

La police scientifique a aussi fait des relevés pour essayer de savoir si l’auteur a pu séjourner dans ces différents appartements.

L'optimisme de Gérard Collomb

D'après le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, "ces personnes nous permettront d'en savoir plus dans les jours qui viennent" dit-il en évoquant les interpellations.

Sur le parvis de cette gare dimanche, deux cousines de 20 ans ont été tuées à coups de couteau par un homme, un acte revendiqué dans la soirée par l'organisation État islamique.

Cécile Ollivier avec S.A.