BFMTV

Charlie Hebdo: le plan Vigipirate relevé au niveau "alerte attentat"

Le plan Vigipirate a été relevé au niveau "alerte attentat", mercredi 7 janvier.

Le plan Vigipirate a été relevé au niveau "alerte attentat", mercredi 7 janvier. - Rémy Gabalda - AFP

Après la fusillade à Charlie Hebdo, mercredi à Paris, le plan vigipirate a été relevé au niveau "alerte attentat" en Ile-de-France. Différentes mesures de sécurité sont renforcées.

L'effroi à Paris. Après la fusillade à Charlie Hebdo, mercredi qui a fait au moins douze morts, la sécurité a été renforcée dans la capitale et ses alentours. Manuel Valls a ainsi décidé peu avant 13 heures de relever le plan vigipirate au niveau "alerte attentat" en Ile-de-France. Il s'agit du niveau le plus élevé.

"Les organes de presse, les grands magasins, les lieux de culte ainsi que les transports vont faire l’objet immédiatement d’une protection renforcée", indique le communiqué de Matignon. "Toutes les forces disponibles sont mobilisées et des renforts civils et militaires seront déployés dans le cadre du plan Vigipirate", poursuit le texte.

"J’ai également adressé aux préfets de l’ensemble des départements de France, un télégramme leur demandant de prendre toutes les précautions concernant les gares, les lieux de transport, les institutions cultuelles et un certains nombres d’institutions publics. Et nous renforçons les moyens partout sur le territoire narional c’est-à-dire la mobilisation de la police, de la gendarmerie et des militaires pour assurer cette protection", a précisé de son côté le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve. 

Cellule de crise au rectorat de Paris

Dans les écoles parisiennes aussi, la sécurité est renforcée. L’académie de Paris indique que les sorties scolaires et autres activités en dehors des établissements scolaires sont stoppées jusqu'à nouvel ordre. Il est désormais interdit de stationner aux abords des établissements scolaires. Le rectorat de Paris a réactivé une cellule de crise.

Le plan gouvernemental Vigipirate, qui relève du Premier ministre et associe tous les ministères, a depuis 2014 deux niveaux: le niveau "Vigipirate" simple et le niveau "alerte attentat", qui répond à "une menace imminente". Il s'applique soit si des projets d'action caractérisés sont connus des services de renseignement, soit si une ou plusieurs actions terroristes ont été commises sur le territoire national.

Ariane KUJAWSKI