BFMTV

Attentats: la présence policière renforcée dans les transports en France

Après les attentats de Bruxelles mardi matin, 1.600 policiers et gendarmes supplémentaires ont été déployés sur le territoire français, notamment dans les transports. Une présence policière pour dissuader, mais aussi pour rassurer.

Leur présence est visible. Dans les aéroports parisiens, ils patrouillent armes à la main. Sur les 1.600 policiers et gendarmes déployés en France après les attentats de Bruxelles mardi, 400 ont été affectés aux transports d’Île-de-France. A l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, un renfort de 150 hommes patrouille en civil ou en uniforme.

"Il s’agit de profiler les comportements et d’observer dans les voyageurs quels sont ceux qui ont des attitudes qui peuvent paraître suspectes", explique Philippe Riffaut, préfet délégué aux aéroports de Roissy et Bourget.

Des dizaines d'entrées dans chacun des huit terminaux restent en accès libre, mais les forces de l'ordre vont multiplier les palpations et contrôles dans l'aéroport. 

En régions, la présence policière a aussi été renforcée dans les transports, comme aux aéroports de Lyon et de Marseille par exemple. Une présence qui rassure les passagers et qui sera maintenue aussi longtemps que nécessaire.

Contrôles accrus dans les gares

Autres points sensibles, les gares. Là aussi, la présence des forces de l’ordre a été renforcée, notamment à l’extérieur. Devant la gare Saint-Lazare à Paris, les policiers multiplient les contrôles des voitures.

"On va aussi se concentrer sur un faisceau d’indices, c’est-à-dire qu’à partir du moment où on a affaire à un utilitaire, on aura plus tendance à le contrôler puisqu’il peut transporter des substances", indique Muriel Rault, commissaire divisionnaire.

A la gare du Nord, la plus importante d'Europe, les policiers sont aussi plus nombreux que d'habitude. Devant la gare où transitent chaque jours 700.000 personnes, des escadrons de CRS ont été positionnés. Depuis la gare du Nord, Le trafic du Thalys a repris ce mercredi, mais en raison des contrôles renforcés, la compagnie recommande à ses passagers de se présenter au minimum vingt minutes avant le départ, munis d'une pièce d'identité. 
C. B