BFMTV

Tarn: exaspéré par un voisin, il dépose une fausse bombe

Un homme a voulu régler ses problèmes de voisinage avec un faux colis piégé.

Un homme a voulu régler ses problèmes de voisinage avec un faux colis piégé. - -

Un commerçant sans histoire d'Assillon, dans le Tarn, a voulu régler ses problèmes de voisinage avec un faux colis piégé. Dans la zone pavillonnaire, des maisons avaient été évacuées pour laisser travailler les démineurs.

Un commerçant sans histoire vient d'être mis en examen à Toulouse pour avoir déposé un faux colis piégé devant chez un voisin, parce qu'il était exaspéré par le comportement du fils de ce dernier.

Cet homme de 54 ans a été laissé libre et placé sous contrôle judiciaire après sa mise en examen pour "fabrication de substances entrant dans la composition d'un engin susceptible de causer une explosion", a déclaré le procureur de Toulouse Michel Valet.

"Aucune possibilité d'explosion"

La découverte de la présumée bombe, comprenant une minuterie, avait causé un certain émoi le 2 juin dans une zone pavillonnaire d'Aussillon, commune toute proche de Mazamet (Tarn). Des maisons avaient été évacuées et un périmètre de sécurité établi pour laisser travailler les démineurs.

En fait, "l'expertise a montré qu'il n'y avait aucune possibilité d'explosion, et apparemment, l'auteur présumé le savait; c'était de l'intimidation", a dit le procureur.

Le commerçant ne supportait pas de voir que le fils de son voisin, avec lequel il avait déjà eu maille à partir en 2013 à la suite d'un vol à la roulotte, continuait de pourrir la vie du quartier, dit une source proche de l'enquête. Cette source, ainsi que le procureur, ont catégoriquement démenti des informations selon lesquelles le commerçant aurait eu des motivations racistes.