BFMTV

Soupçons de préparation de casses d'armurerie en Suisse: neuf interpellations

Illustration police BFMTV.

Illustration police BFMTV. - BFMTV

Les membres de cette équipe ont été arrêtés lundi matin. Ils avaient déjà réalisés plusieurs repéragers en Suisse entre la fin 2020 et le début de cette année.

Neuf individus suspectés d'avoir préparé des casses d'armurerie en Suisse ont été interpellés lundi matin dans la région lyonnaise et dans le pays de Gex (Ain), a appris l'AFP de source policière.

Les membres de cette équipe, dont certains sont connus pour des casses et des attaques de fret, sont suspectés d'avoir voulu s'en prendre à des armureries suisses par les enquêteurs de la direction interrégionale de la police judiciaire, qui a travaillé en coopération avec la police judiciaire suisse dans cette affaire.

Des armes destinées au grand banditisme

De multiples surveillances ainsi que l'exploitation de leur téléphonie ont permis de retracer leurs visites en Suisse pour des repérages, entre la fin 2020 et le début de cette année, précise-t-on côté français.

En mars dernier, un réseau de trafiquants d'armes de la région lyonnaise, soupçonné de vols par effraction de plusieurs armureries en France et en Suisse, avait été démantelé avec 13 interpellations en France et une au Portugal.

Les armes dérobées étaient destinées au grand banditisme, à des trafiquants de stupéfiants et à des bandes de certaines cités, uniquement sur le territoire national.

"Les armureries sont devenues une nouvelle cible prisée par le banditisme lyonnais, après les fourgons de transport de fonds. Plusieurs équipes semblent s'y intéresser", constate auprès de l'AFP une source policière suisse.

B.R. avec AFP