BFMTV

Soupçonné d'avoir percuté un piéton, l'avocat de LFI dit "avoir été sous la contrainte du comportement de la victime"

Des avocats en robe (PHOTO D'ILLUSTRATION).

Des avocats en robe (PHOTO D'ILLUSTRATION). - DAMIEN MEYER / AFP

Maître Mathieu Davy s'est défendu dans un message posté sur Facebook en décrivant la victime comme un "déséquilibré". Il accuse également le parquet de vouloir "se payer un avocat d'homme politique".

Soupçonné d'avoir percuté avec sa voiture un piéton avant de poursuivre sa route dans le Morbihan, l'avocat Mathieu Davy qui s'occupe notamment des intérêts du mouvement de Jean-Luc Mélenchon, a publié un long message sur Facebook pour donner sa version des faits, après 48 heures de garde à vue. 

Un déséquilibré, alcoolisé

Dimanche sur la commune de Plouhinec, près de Lorient, alors que l'avocat allait "chercher des pizzas dans un petit village voisin", Maître Mathieu Davy dit qu'un "déséquilibré, alcoolisé (...) invectivant des voitures" était sur la route. Après avoir contourné l'individu, ce dernier "tape" sur sa porte arrière. L'avocat s'arrête, s'extrait de son véhicule mais l'individu "continue son spectacle de perturber la circulation". Alors que le conducteur reprend sa route, l'individu se serait "littéralement" jeté sur sa voiture. Inquiet que l'homme s'en prenne à lui, il aurait, selon ses propos, pris la fuite et aurait attendu d'être à son domicile pour appeler les gendarmes. 

Placé en garde à vue, l'avocat se plaint de la "cellule spartiate" dans laquelle il a été placé. Puis ajoute qu'il a passé "deux jours difficiles" avec "une crise d’œsophagite couplée de tremblements".

Nuire à Jean-Luc Mélenchon

Mis en examen pour blessures involontaires avec délit de fuite, Maître Mathieu Davy se dit prêt à se défendre:

"J’ai un avocat au top et dispo, je vais avoir accès au dossier et faire valoir mes droits et ma défense. J’estime avoir été sous la contrainte du comportement de la victime et n’avoir pas fui mes responsabilités."

Placé sous contrôle judiciaire, il accuse le ministère public de vouloir se "payer" un avocat d'homme politique:

"Je suis surtout soulagé, dans tout ce marasme, de quitter le Parquet, qui a décidé de se payer l’avocat d’un homme politique, pour nuire à cet homme politique, mais en me faisant passer pour un chauffard irresponsable multirécidiviste, ce que je ne suis pas."

Mathieu Davy a notamment défendu les intérêts du mouvement de Jean-Luc Mélenchon après les perquisitions menées en octobre dernier au siège de La France Insoumise (LFI), auxquelles l'ex-candidat à la présidentielle s'était opposé avec virulence. Grièvement blessé, le piéton, un homme de 53 ans, est lui, toujours hospitalisé. 

Esther Paolini