BFMTV

Sorti de garde à vue, le rappeur Ademo de PNL sera jugé en janvier prochain

Le rappeur Ademo, de PNL, dans le clip "Oh Lala"

Le rappeur Ademo, de PNL, dans le clip "Oh Lala" - Youtube

Le rappeur, moitié du groupe PNL, qu'il forme avec son frère N.O.S, avait été interpellé et mis en garde à vue ce samedi. Il est poursuivi pour "usage de stupéfiants", "outrage" et "rébellion".

La garde à vue du rappeur Ademo, l'un des deux frères du groupe PNL, a été levée et l'intéressé sera jugé en janvier pour "usage de stupéfiants", "outrage" et "rébellion", a appris ce dimanche l'Agence France-Presse (AFP) auprès du parquet de Paris.

Interpellé samedi en fin d'après-midi et placé en garde à vue au commissariat du XIVe arrondissement de Paris, Ademo, Tarik Andrieu de son vrai nom, âgé de 33 ans, a été libéré et s'est vu remettre une convocation pour être jugé devant le tribunal correctionnel en janvier 2021.

Vidéos sur les réseaux sociaux

Sur des vidéos largement relayées sur les réseaux sociaux samedi en fin d'après-midi, on voit le musicien originaire de la cité des Tarterêts, à Corbeil-Essonnes, être plaqué au sol puis menotté par plusieurs policiers dans le quartier d'Alesia.

L'arrestation a provoqué un petit attroupement, certains aficionados du groupe intimant aux policiers de ménager celui qui avec son frère N.O.S connaît depuis 2015 un succès phénoménal en France.

Une tournée reportée à cause du coronavirus

PNL a notamment été lancé par le morceau Le monde ou rien dont le clip a été tourné dans la Scampia, quartier populaire de la banlieue de Naples. Leur troisième et plus récent album Deux frères, auto-produit, remonte à octobre 2019. PNL (Peace N'Lovés) a annoncé le report de sa tournée à cause de l'épidémie de coronavirus.

La vidéo tournée au sommet de la Tour Eiffel de leur morceau "Au DD" a été vue au moins 157 millions de fois sur Youtube. Le précédent album studio "Dans la légende" a lui dépassé les 500.000 exemplaires vendus tous formats confondus.

F.R. avec AFP