BFMTV

SNCF: il tente de se suicider, une plainte est déposée

La SNCF a choisi de poursuivre le jeune homme en justice pour "entrave à la circulation". (photo d'illustration)

La SNCF a choisi de poursuivre le jeune homme en justice pour "entrave à la circulation". (photo d'illustration) - -

Un individu de 22 ans risque deux ans de prison et 4.500 euros d'amende après avoir manqué sa tentative de suicide sur les voies ferrées, lundi. Son geste a nécessité l'interruption du trafic SNCF pendant de longues minutes et causé de nombreux retards.

Aux Mureaux, dans les Yvelines, un jeune homme de 22 ans, qui a tenté de mettre fin à ses jours lundi en fin de journée, près de la gare, mais a échoué, se retrouve poursuivi par la SNCF pour "entrave à la circulation", rapporte Le Parisien. Il risque deux ans de prison et 4.500 euros d'amende.

Principe de précaution

Lundi, avant de passer à l'acte, le jeune homme avait été aperçu par un contrôleur aux abords des voies ferrées, à proximité de la gare des Mureaux. Des équipes de secours et des employés de la SNCF s'étaient lancés à sa recherche, pour le retrouver quelques minutes plus tard.

Le jeune homme leur avait alors expliqué son intention de mettre fin à ses jours. Mais entre temps, la SNCF avait appliqué le principe de précaution et ordonné l'interruption du trafic pendant quelques instants, ce qui a provoqué de nombreux retards et la suppression de deux trains.

Interrogé par le Parisien, un porte-parole de la SNCF justifie la poursuite judiciaire par le fait que "des milliers de personnes ont été pénalisées".

"Nous poursuivons systématiquement", précise-t-il.