BFMTV

Sid Ahmed Ghlam: comment tout a basculé en un été 

Les proches d'Aurélie Châtelain, victime collatérale d'un attentat évité à Villejuif en avril dernier, sont reçus ce mardi par le juge d'instruction. Ils veulent comprendre l'itinéraire du meurtrier présumé de leur fille.

Qu'est-ce qui a fait basculer Sid Ahmed Ghlam, un étudiant sans histoire, dans le terrorisme? C'est la question qui hante les parents d'Aurélie Châtelain. La jeune femme avait été retrouvée morte en avril dernier dans sa voiture en flammes, le corps criblé de trois balles. Selon nos informations, l'enquête commence à apporter des réponses sur le parcours du jeune homme, suspect principal pour ce meurtre et pour l'attentat déjoué à Villejuif. 

A l'été 2014, le jeune étudiant est en vacances dans sa famille, à Tiarette, en Algérie. C'est dans une mosquée où il suit des cours de religion qu'il croise Aymen. Une rencontre qui va s'avérer déterminante dans sa vie. L'homme lui parle du jihad comme d'une obligation, et assure pouvoir l'aider à entrer en relation avec des membres de Daesh. C'est ce qu'il fera deux mois plus tard.

La cible de l'attentat planifiée avec l'EI

Sid Ahmed Glam rejoint son ami algérien à Istanbul, en octobre 2014. Là-bas, ils entrent en contact avec un dénommé Abou Moutana. Ce membre de l'Etat Islamique propose à Ghlam non pas de passer en Syrie, mais de retourner en France, pour y commettre des attentats. Il rentre alors à Paris et attend les instructions de l'organisation terroriste.

Quatre mois plus tard, son téléphone sonne. Il doit se rendre d'urgence en Turquie, à Gaziantep. Il est accueilli par plusieurs cadres de l'Etat islamique. Là-bas, il va recevoir des leçons d'encryptage des messages, un ordinateur et un nouveau téléphone portable, a-t-on appris de source proche du dossier. 

A son retour en France, Sid Ahmed Ghlam cherche une cible avec ses interlocuteurs syriens: un train, le Sacré-Coeur, la gare de Villepinte. Leur choix se porte finalement sur une église de Villejuif. Un projet qui échoue le 19 avril 2015 mais coûte la vie à la jeune automobiliste Aurélie Châtelain. A ce stade, trois complices de Ghlam en France ont été mis en examen. Ceux qui sont à l'étranger sont en cours d'identification.

A. G. avec Sarah-Lou Cohen Bacri